Histoire des Guinguettes
Association Culture Guinguette
Bords de Marne
Canotage
Les arts
Guinguettes et loisirs
Actualités

 

Canotage

> Construction de bateaux

  Histoire Marne et Seine | Sociétés d'aviron et de Kayak | Construction de bateaux | Garages à bateaux | Trophées d'aviron | Bibliographie et liens


Les Constructeurs de bateaux :

La plupart des bateaux anciens qui existent encore sur la Marne et en France ont été construits dans des chantiers des bords de Marne. Leurs noms restent encore prestigieux et leurs œuvres prennent chaque année plus de valeur. Car il s’agit bien là d’une création artisanale avec des bois précieux (cédrat et acajou notamment).

Citons principalement :

Dossunet à Joinville-le-Pont et Saint-Maur
Le chantier Dossunet à l’écluse de Gravelle.

Lein à Joinville-le-Pont, successeur de Perre
Situé sur le Quai de la Marne à Joinville-le-Pont, en limite de Nogent, le bâtiment du garage Perre existe toujours.

Seyler au Perreux, à Joinville et à Lagny
Très bien restauré, le bâtiment du garage Seyler existe encore au Perreux


Hérouard, dit "Palan", au Perreux sur-Marne
Gavenis
au Perreux-sur-Marne
Delmez au Perreux-sur-Marne
Chevalier au Perreux-sur-Marne
Plé à Joinville-le-Pont
Robert à Nogent-sur-Marne
Strogolo, puis Kauff à Joinville-le-Pont
Elie
à Joinville-le-Pont
Aper (Kayak sport) à Joinville-le-Pont
Mosca (canadiennes) au Perreux
Les rameurs sortent fièrement leur bateau des chantiers Plé à Joinville-le-Pont.
Quelques plaques de constructeurs de bateaux, apposées sur chacune de leurs productions.

Les célèbres plates de Marne ont pratiquement complètement disparu.


Leur production était importante et variée. Ils pouvaient ensemble produire tout ce qui flottait sur l’eau à l’époque : yoles, canots automobiles, yachts, voiliers, pirogues pour la chasse à la sauvagine, yoles de mer, outriggers, bateaux spéciaux pour les colonies, canots à fonds plats, bachots, plates et même les pontons.

Tout ce savoir-faire artisanal commence enfin à être reconnu. Deux bateaux sont classés "Monuments Historiques". Une éphémère commission "patrimoine" avait été créée au sein de la F.F.S.A. (Fédération Sportive des Sociétés d’Aviron), afin de sensibiliser tous les clubs en France, afin qu’ils conservent et rénovent leur patrimoine en bateaux et en trophées d’aviron. C’était impensable ne serait-ce qu’il y a 10 ans.

Bien que les premiers constructeurs de bateaux aient existé à Paris même ou sur les bords de Seine amont, comme un des Seyler à Courbevoie en 1860, Tellier sur le Quai de la Rapée en 1868, ou Lemaire sur l’Ile Fleurie à Nanterre, il faut bien dire que la plupart des embarcations furent construites sur la Marne, et que ce sont celles dont le plus grand nombre d’exemplaires subsiste encore. L’association "SEQUANA" à Chatou en a restauré un grand nombre.



Un bel exemple de yole restaurée par un passionné, M.Carvell.

retour haut de page